ÉCHANGE PLUMES

2ème vendredi  du mois de 9 h à 11 h  Salle Pivoine


Échange - Plumes

A partir d’un mot ou d’un thème choisi par tous, nous écrivons un texte, poème ou prose, et échangeons nos idées, nos textes et nos impressions le mois suivant.


Rivière orpheline de source ...

Rivière orpheline de source

Dans son lit sec et sableux

L’oued vient de nulle part.

Point de murmure chantant

Et point de bercement.

Il attend sa nourriture des cieux

Pour une vie éphémère

Impulsive et violente colère.

Sa source le mènera plus loin et nulle part.

Seuls témoins de son passage

Les lauriers-roses le long de son lit

Fleurissent. Arbustes sages

Leurs racines profondes fuient

La sécheresse pour un peu d’humidité

Enfuie loin sous le sable comme un secret,

Comme le souvenir passé et ému

De la source mère à jamais disparue.

Geneviève Journeau





La rivière et le pont


Sans cesse renouvelée,

Jamais la même,

Mais toujours pareille,

La rivière caresse le pont.

On ne le voit jamais sans elle :

Ils forment un couple comme deux amants, Comme une mère et son enfant.

Le dos courbé, il la veille quand exsangue

Elle se meut de trop de chaleur.

Parfois prise d’un accès de folie

Elle s’enfouie loin de son lit ;

Il veut la retenir, s’il échoue il le sait,

Il s’effondrera le coeur  brisé.

Lorsque convalescente elle revient se blottir près de lui

Et que dans un sanglot elle lui demande :

« Dis, dis moi quelque chose »,

Il la prend dans ses bras et tente de l’apaiser.

Ancien, il lui raconte ses souvenirs,

Une histoire de romains ;

Adolescent, frêle et élancé,

ses poutrelles évoquent Eiffel ;

Trop jeune pour des souvenirs,

Il projette l’avenir.

Ainsi depuis toujours et à tout jamais,

Le pont, compagnon immobile,

Et la rivière voyageuse insatiable,

Ont tissé leur vie avec ce seul et même motif :

Hier, aujourd'hui pour demain.


Geneviève Journeau



Animatrice : N. Boudon   D. Rapinat