HISTORIQUE DE L’ART DU BONSAÏ

La première mention de l’art du Bonsaï remonte au 3è siècle avant Jésus-Christ. Sans les Chinois, il est probable que les Japonais ne nous auraient pas communiqué leur connaissance du Bonsaï.

Les Chinois ramassaient les arbres naturellement nanifiès pour les replanter dans des pots très décorés et recréer la nature dans un petit espace. L'art du bonsaï était réservé aux princes. La vertu première de la miniaturisation était de concentrer l'essence de l'Univers. Réduite, mais densifiée la nature dispense mieux son énergie à ceux qui entretiennent sa beauté

Au 5ème siècle avant Jésus-Christ le poète et Haut Fonctionnaire TON-GUEN-MLNG fatigué des affaires de l'état choisit de se retirer des affaires et de se consacrer à la culture des plantes en pot.

Le mot "P'en-tsai" est Chinois et signifie "Plante en pot ".

Les privilégiés qui créaient des jardins ne tardèrent pas à enrichir les cultures miniaturisées. De l'arbre solitaire ils passèrent aux paysages. Dans tous, un élément figure la sagesse en général c'est le Bambou. Ils introduisaient des figurines. Ces paysages nanifiés les P'en-Tsing, à l'instar de la peinture dont ils s'inspirent, recréent la nature avec tous les éléments symbolisés:

Le sable évoque l'eau, source de vie.

Les roches évoquent les montagnes, représentant les forces créatrices.

Les arbres suggèrent les pensées mouvantes des formes de vie universelle.

Il est probable que les Japonais se sont référés au P'en-Tsai pour créer le mot bonsaï.

Les premières allusions au bonsaï se situent au 7ème siècle. Les diplomates Samouraï Japonais séjournant en Chine ont été éblouis par le raffinement de leurs Hôtes. Les plantes miniaturisées du Palais Impérial de Pékin leur enflammèrent l'esprit. C'est ainsi que la cour Nippone s'orna de petits arbres rapportés de Chine. On codifie ensuite l'art du Bonsaï. En 1873 un empereur enfuit un art national. La culture d'arbres nains cesse d'être l'apanage d'une élite et gagne toutes les couches sociales.

L'occident ne demeure pas longtemps dans l'ignorance du savoir Japonais. Les voyageurs du 19ème  siècle découvraient l'Orient et son art, et écrivaient de petits fascicules intitulés "Les japonaiseries". En 1878 de véritables collections de bonsaï furent présentées pour la première fois en Europe, lors de l'Exposition Universelle de PARIS. L'Angleterre en présenta une en 1909.

Le bonsaï est porteur d'une symbolique religieuse et philosophique. Il lie la terre au ciel, l'Homme à la nature.

L'art du bonsaï est introduit au Japon vers 1644 par un Fonctionnaire Chinois qui avait fui son Pays pour ne pas subir la domination manchoue...


BONSAÏ 1 - A partir de jeunes plants du commerce (ici, des hêtres) vous pouvez réaliser vous-mêmes une forêt, courant Mars. Préparer une coupe en plaçant des grilles sur les trous d’évacuation, maintenues par du fil métallique. 2 - Tailler les racines de moitié après en avoir démêlé le chevelu. 3 - Pensez à la disposition des arbres avant de les planter : les sujets les plus âgés sont placés en premier, les branches les plus longues sont tournées vers l’extérieur, le tout s’inscrivant dans un triangle 4- Les mottes sont maintenues par de la terre argileuse recouverte par le mélange spécifique à l’espèce, de granulométrie moyenne puis fine. Arrosez copieusement. Votre forêt est prête à vivre son premier printemps. Horaire : Lundi de : 9:30 à 11:30 Tous les quinze jours Animateurs Jacqueline  PERRIN   / M. MARTINEZ    A.LEGRAND

Salle Fougère